Les différents troubles de la conduite alimentaire

Dernière mise à jour : 5 avr. 2021

Tout au long du mois de février, Le Porte-Voix récolte des dons pour ANEB (Anorexie et Boulimie Québec).

« Les troubles alimentaires… Qu’est-ce que ça mange en hiver? » se demanderont plusieurs.

Bien que l’on entende de plus en plus parler de l’anorexie et de la boulimie, les troubles de la conduite alimentaire (TCA) demeurent méconnus. Le DSM-V (la 5e version du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) répertorie 8 types de TCA.


Afin de les démystifier, voici une description simplifiée pour chacun des troubles :


Pica


Le pica est un trouble de la conduite alimentaire où la personne qui en souffre ingère de façon répétée divers objets et substances non-comestibles. Un individu souffrant de pica peut, par exemple, manger des petits bouts de gomme à effacer, des morceaux de papier ou encore des fragments de caoutchouc. Il arrive que les personnes souffrant de pica s’intoxiquent dû à la non-comestibilité de ce qu’elles avalent. Toute personne de plus de 2 ans peut avoir un diagnostic de pica.


Mérycisme


Le mérycisme est un TCA qui se définit par la régurgitation répétée de la nourriture sans que cela ne puisse être expliqué par une cause physique (ex. maladie gastro-intestinale). La personne qui souffre de mérycisme régurgite consciemment la nourriture pour ensuite l’avaler de nouveau, la remâcher ou la recracher. L’individu développe ce que l’on peut comparer à une dépendance à ce comportement qui devient alors compulsif. Le mérycisme peut être combiné à un autre TCA, le plus souvent à l’anorexie mentale ou à la boulimie.


Restriction ou évitement de l’ingestion des aliments (ARFID)


Le trouble de restriction ou évitement de l’ingestion des aliments est peu connu. Il se manifeste de différentes façons, notamment par un manque d’intérêt pour la nourriture, par le fait d’être très picky en refusant de manger des aliments particuliers dû à leur texture, par exemple, ou encore, par un dégoût de manger. Les personnes qui souffrent d’ARFID ont des préoccupations face à la nourriture d’une importance telle qu’elles pourraient mener à une perte de poids ou à des déficits nutritionnels importants. Toute personne peut souffrir du trouble de restriction ou évitement de l’ingestion des aliments.


Anorexie mentale


L’anorexie mentale se manifeste par la restriction et/ou le refus de manger de façon adéquate (portions insuffisantes, maigres valeurs énergétiques, piètre variété des aliments), le tout lié à une peur de prendre du poids et/ou à une mauvaise perception de son propre corps (dysmorphophobie). Il existe deux types d’anorexie, soit le type restrictif (absence de crises alimentaires et de comportements purgatifs comme les vomissements) et le type accès hyphagiques/purgatif (présence de crises alimentaires et/ou de comportements de purge) — voir section sur la boulimie pour de plus amples explications sur les crises alimentaires et les comportements purgatifs. Les comportements anorexiques peuvent mener à une importante perte de poids ainsi qu’à plusieurs problèmes de santé physique. Bien qu’elle soit nettement plus présente chez la femme, l’anorexie mentale peut affecter n’importe qui, tout âge et genre confondus.


Boulimie


La boulimie est un trouble dans lequel il y a présence de crises alimentaires (périodes de moins de 2 heures durant lesquelles l’individu ingère une très grande quantité d’aliments et sentiment de perte de contrôle) et de comportements compensatoires visant à réduire les impacts de la crise (vomissements provoqués, abus de laxatifs/diurétiques, exercice physique intense, etc.) Les personnes souffrant de boulimie basent leur estime d’elles-mêmes sur leur poids et leur forme corporelle.


Hyperphagie boulimique ou accès hyperphagiques ou binge-eating disorder


Dans le cadre d’une hyperphagie boulimique, une personne présente des crises alimentaires (binges) durant lesquelles elle ingère une très grande quantité de nourriture en ayant le sentiment de perdre le contrôle, de ne pas réussir à s’arrêter. La fréquence des crises alimentaires favorise entre autres l’obésité ainsi que le diabète de type 2. Tout le monde peut, à un moment ou un autre, souffrir d’hyperphagie boulimique.


Autres troubles de l’alimentation ou de l’ingestion d’aliments, spécifié


Dans les troubles alimentaires spécifiés, on retrouve l’orthorexie (obsession de manger sainement, restriction d’aliments jugés malsains, obsession du corps pur et en santé) et la bigorexie (obsession du sport dans le but de muscler son corps, tout tourne autour des entraînements excessifs), entre autres. Autrement, une personne peut recevoir un diagnostic de TCA spécifié lorsqu’elle présente seulement certains critères diagnostiques d’un autre trouble alimentaire, par exemple. N’importe qui, tout âge et genre confondus, peut souffrir d’un trouble de l’alimentation ou de l’ingestion d’aliments, spécifié.


Trouble de l’alimentation ou de l’ingestion d’aliments, non spécifié


Un TCA non spécifié correspond à des comportements divers entraînant une détresse significative ou une altération des différentes sphères de la vie. Bien qu’ils ne soient pas spécifiés (que les comportements ne soient pas spécifiques et qu’ils peuvent varier et fluctuer), il est important de retenir que les troubles alimentaires non spécifiés peuvent être tout autant souffrants et envahissants que les TCA spécifiés. N’importe qui, âges et genres confondus, peut recevoir un diagnostic de trouble de l’alimentation ou de l’ingestion d’aliments, non spécifié.


Bref, il existe beaucoup plus de troubles alimentaires que ce que la croyance populaire laisse entendre. Tous les troubles alimentaires entraînent une grande détresse chez la personne qui en souffre et souvent, chez son entourage. Il est primordial d’aller chercher de l’aide professionnelle dès l’apparition de symptômes, quels qu’ils soient, ou de mal-être en lien avec la nourriture et la perception du corps.


 

Ressources

Anorexie et Boulimie Québec (ANEB)

Maison L’Éclaircie

Clinique psychoalimentaire

Arrimage Estrie



Sources

  1. DSM-V — manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

  2. National Eating Disorders

  3. Boulimie

  4. Anorexie, boulimie, compulsions alimentaires

  5. Anorexie et Boulimie Québec

226 vues0 commentaire